What do you want to do ?

New mailC’est avec grand plaisir que nous acceuillons les CMV (compléments oligos, minéraux et vitamines) d’Harmonie Nutrition Equine.

C’est avec grand plaisir que nous accueillons au sein de la boutique les CMV (Compléments vitaminés, oligos et minéraux) d’Harmonie Nutrition Equine.
Après 2 ans de test sur plusieurs équidés leur efficacité n’est plus à démontrer que ce soit sur le métabolisme, le système immunitaires, les sabots…
Je vous laisse parcourir les bons conseils d’Harmonie nutrition équine pour une utilisation optimale!
Comment choisir mon CMV sans analyse de fourrage ?
Nous avons souhaité adapter nos CMV au plus près des besoins de chaque cheval, même s’il n’est pas possible d’effectuer une analyse de foin préalable.
Nos CMV sans analyse de foin sont donc déclinés selon les différents cas, voici une brève vue d’ensemble :
* Harmonie Vital : cheval au repos ou au travail léger à modéré (3 à 4 séances de travail par semaine)
Convient aux chevaux SME, PSSM, cushing.

* Harmonie Sénior : Cheval prenant de l’age ou cheval plus jeune nécessitant un soutient de ses articulations.
Convient aux chevaux SME, PSSM, cushing

Retrouvez les fiches détaillées de nos CMV dans la boutique.
Nos CMV permettent d’optimiser le métabolisme du cheval afin de leur permettre d’assimiler au mieux les nutriments qui leur seront apportés.
Ils sont le point de départ de la bonne gestion d’une pathologie, mais ne peuvent pas se substituer à des compléments spécifiques (pour l’arthrose ou les ulcères par exemple) ou à des produits vétérinaires.

Pour une étude spécifique, merci de passer par une analyse alimentaire, disponible ici :
etude-alimentaire-sans-analyse-de-fourrage-c2x27868348

Comment introduire le CMV dans l’alimentation de mon cheval ?
La phase d’introduction est la clé d’une bonne prise du CMV, même chez les chevaux difficiles.
Elle doit se faire très progressivement, le CMV ayant un goût salé auquel les chevaux doivent s’habituer.
Commencez par un fond de dosette.
Lorsque le cheval le mange sans problème, augmentez progressivement les doses sur plusieurs jours, voir semaines, jusqu’à arriver à la dose complète.

Certains chevaux peuvent être plus difficiles que d’autres, ils faut donc leur laisser le temps de s’habituer aux nouvelles saveurs et textures.
Mouiller l’alimentation servant de base peut être une astuce, si celle-ci le permet.

Si votre cheval a des difficultés à prendre le CMV, n’hésitez pas à nous contacter.

Mon cheval ne prend pas bien son CMV, que faire ?
Afin de garder un CMV le plus pur possible, nous n’ajoutons aucun facteur d’appétence susceptibles de dénaturer le CMV (mélasse, luzerne, ou autre).
Certains chevaux étant plus difficiles que d’autres, ils y seront peut être plus sensible.
Le plus important sera de vérifier que le CMV a été introduit très progressivement (voir question sur l’introduction du CMV).
La base a aussi son importance : elle pourra être humidifiée pour la rendre plus appétente si sa texture le permet.
Certains pourrons ajouter de la compote (en petite quantité, attention au sucre ajouté dans les compotes industrielles !), du jus de carotte ou de pomme (toujours en faisant attention au sucre).
Il est également possible de « saupoudrer » la base sèche au fur et à mesure pour que le cheval prenne de petite quantités de CMV à chaque fois.
Lors du passage à l’herbe, il sera parfois nécessaire de refaire une petite introduction. En effet, l’herbe est sucrée alors que le CMV est salé.

Toutefois, si votre cheval a vraiment des difficultés à prendre son CMV malgré ces astuces, nous vous invitons à nous contacter.

Pourquoi et quand utiliser un CMV ?
Nos chevaux domestiques n’ont plus la possibilité de chercher eux-mêmes les vitamines, minéraux et oligo-éléments dont ils ont besoin. Qu’ils soient en boxe, pré-boxe, en paddock paradise ou encore au pré, leur accès à la nourriture est composé de ce que l’homme lui apporte.
Tous les fourrages (herbe, foin etc.) n’ont pas la même composition, toutes les alimentations industrielles et ou maison également.
Il est donc indispensable de couvrir les besoins vitaux pour un cheval en bonne santé (vivant ne voulant pas dire en bonne santé !).
Le CMV n’est pas une cure, il est composé des éléments indispensables pour équilibrer le fourrage des chevaux au quotidien, toute l’année.
L’équilibre se fait à long terme donc si il ne peut pas être distribué une fois de temps en temps (occasionnellement), cela n’aura pas de conséquences.
Les effets sont visibles rapidement, en général sur un cheval sans pathologie particulière, au bout de 3 semaines. Ils se verront sur le poil, un peu plus tard sur les pieds, sur le confort digestif, et à bien d’autres niveaux.
 
Quelle base dois-je utiliser pour donner le CMV de mon cheval ?
La base qui déséquilibrera le moins le CMV, tout en tenant compte du métabolisme de votre cheval.
Le taux de fer et de manganèse seront à surveiller particulièrement.
Exemples :
– Cas 1 : cheval de selle, métabolisme standard, pas de souci particulier (ulcères, grattages ou autre), bons pieds.
Une alimentation maison de type orge/avoine aplatie / tourteau de soja / lin, sera acceptable.

– Cas 2 : cheval en surpoids, cushing, SME, PSSM, souffrant de problèmes de pieds, d’ulcères etc.
Il faudra privilégier une alimentation sans céréales, avec un taux de fer le plus bas possible (le fer augmentant la résistance à l’insuline, à la leptine (hormone de satiété), étant pro inflammatoire et déjà présent dans les fourrages, herbe ou foin, en quantité suffisante.
Il existe malheureusement peu d’alimentation de ce type sur le marché, n’hésitez pas à nous consulter pour que nous puissions vous orienter.

What do you want to do ?

New mail